PARCOURSUP

 

Ce strip a été fait en collaboration avec Blork et B.Razowski, deux militant.e.s directement concerné.e.s par PARCOURSUP.

Vous pouvez également télécharger une version de la BD imprimable sur du A4 recto-verso : page 1 et page 2.

parcourssup01parcourssup02parcourssup03parcourssup04

Pour le nombre de recalés par tirage au sort : Libération, 14 juin 2017

Les articles du code de l’éducation:

« Le premier cycle est ouvert à tous les titulaires du baccalauréat et à ceux qui ont obtenu l’équivalence ou la dispense de ce grade » – article L.612-3

« Les candidats à une première inscription en première année d’enseignement supérieur, bacheliers ou admis à s’inscrire à un autre titre, ont le libre choix de leur université, en fonction de la formation qu’ils désirent acquérir » – article D. 612.9

Ces textes sont à retrouver sur Legifrance: ici

Les chiffres sur le nombre d’enseignants et d’étudiants à l’université sont tirés de : « Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche – 2017 » Document du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation., pp.152 et 297 du document téléchargeable ici

Les chiffres sur le taux de réussite en licence proviennent du site de l’Etudiant qui reprend les chiffres du Ministère.

La citation de Bachelard correspond aux dernières lignes de  La Formation de l’Esprit Scientifique (1938).

Enfin, pour poursuivre la réflexion, on peut consulter:

www.sauvonsluniversite.com

https://obs-selection.rogueesr.fr/

ACIDES, Arrêtons les frais ! Pour un enseignement supérieur gratuit et émancipateur, 2015

 

 

Dire un truc

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Super bien expliqué. Merci !

MELIS

Bravo ! tout est dit et bien dit dans cette BD ! Un ex enseignant de Terminale qui en a vu passer des réformes stupides pour tenter de faire de la sélection post Bac sans jamais le dire !

ourliac

une belle présentation, et synthétique Merci Partagé

claudie

Fun fact : j'ai dû rendre une lettre de motivation pour m'inscrire en licence à l'université... en 2003. La sélection existe déjà depuis bien longtemps...

Willem

Votre style est vraiment différent par rapport à Bouletcorp. Mais je suis quand même touché par vos création.

commande sans fil

Vos pages me plaisent vraiment. Je vais passer vos coordonnées à mes filles qui sont étudiantes.

Duriaux Alain

Bravo pour votre travail de vulgarisation et d'alerte contre cette réforme scélérate ! Je participe à la diffusion de cette chouette BD.

CARREZ

C'est peut-être une question de génération, mais j'ai vraiment l'impression d'être pris pour un demeuré par ce genre de BD pédagogico-militante. C'est bien de dénoncer les ficelles de com du gouvernement (notamment l'imposture de monter en épingle le tirage au sort) mais faudrait éviter de faire usage des mêmes astuces. Le gouvernement ne veut pas reconnaître que sa réforme établit une sélection ? OK, c'est très vilain. Mais vous ce serait bien de reconnaître qu'il existe déjà une sélection : la sélection par l'échec en licence, et qu'elle est déjà déterminée par l'origine sociale. OK, les réorientations en cours de formation c'est pas forcément un échec, mais faire cette remarque est loin d'annuler tous les problèmes que le gouvernement invoque pour justifier sa réforme. Vous connaissez les chances d'avoir une licence des étudiants venant de bac pro ? Vous êtes d'accord pour qu'ils soient prioritaires sur les BTS pour éviter de se retrouver en fac par défaut ? L'argument de l'autocensure des élèves il est "bof" aussi. Un élève qui serait découragé par les infos sur les pourcentages de réussite en licence des gens venus de sa filière, vous croyez pas qu'il serait a fortiori découragé par ses premiers mois en L1 ? Pour moi, le principe du "oui, si" n'est pas forcément une mauvaise idée, tout dépend vraiment comment c'est fait. Et le vrai foutage de gueule de la part du gouvernement c'est de faire cette réforme à marche forcée sans donner le temps ni les moyens financiers aux facs de définir correctement les conditions du "oui, si". Quant à l'appel à occuper les établissements, si ça veut dire blocage, et bien non merci. Manifestez tant que vous voulez (c'est ça qui avait marché lors du CPE) mais épargnez-nous vos parodies d'AG. .

Zorba

Bravo, clair précis et démontre que les effets d'annonce autour de parcourus ne servent qu'à cacher le manque de moyens que l'état loue aux facs. Il faut être sortit de la banque Rotchild pour confondre sélection et éducation...

Bec

Bravo, je cours de ce pas me réinscrire en fac

Mario