Faire faire le sale boulot sale (3) : des techniques d’autodéfense petty

be-petty-domestique be-petty-domestique2

Dire un truc

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bien vu !

Duanra

haha j'ai hate de voir la suite! j'envoie cette bédé à ma copine pour lui apprendre à me mater. faut tout faire ici!

Henri Michon

excellent, j'ai déjà les deux premiers niveaux, j'attends avec impatience de pouvoir passer le diplôme supérieur !!

CHRISTIANE LACOUR

Une petite réserve sur la technique des douleurs. Pas super sympa pour les personnes ayant une maladie chronique et vraiment de VRAIS douleurs, voir leurs problèmes considérés comme une "astuce" Et très peur de l'effet inverse où des mecs ne prendront plus en compte les douleurs de leurs femmes malades chroniques car "tu simules peut-être, j'ai vu qu'il y en a qui simulaient sur une BD" (bon ok, y a pas eu besoin de cette BD pour que des gens malades chroniques soient vu comme des gens qui simulent,-et pas que par leurs mecs, aussi par des patrons / des médecins ou la MDPH) Après le reste des conseils sont bien !

Bahinais

La technique "avoir des douleurs inopinées" me met très mal à l'aise. Quand on a une maladie chronique invisible (comme moi), beaucoup de personnes nous considèrent comme de grosses feignasses moralement condamnables s'étant trouvé une bonne excuse pour justifier de ne rien foutre (même ma mère !). C'est très dur à vivre, et tout ce qui peut contribuer à renforcer la croyance que les femmes malades simulent me hérisse les poils. Les autres conseils sont très bien.

eulalie

Super sympa !

Emilie

Héhé j'ai moi aussi ce grand avantage de la flemme ménagère Mais c'est à double tranchant; il peut arriver qu'une flemme en double donne juste un appal très sale, très longtemps ^^

Irène